Tesla et l’iPhone

Nous sommes nombreux à posséder des iPhone d’Apple et avoir testé, par exemple dans une voiture de location, la fonction Carplay, qui permet de transférer certaines infos et certaines interactions sur l’écran d’une voiture. C’est très pratique et on aurait pu penser que Tesla, au top de la technologie, aurait une solution pour intégrer l’une des plus grandes marques de téléphone portable – américaine de surcroit – dans ses voitures.

Et bien non ! Tesla a son interface multimédia totalement propriétaire et ne veut surtout pas de trucs Apple ou de machins Android d’ailleurs. Il y a 150 plus ou moins mauvaises raisons qui justifient ce choix, et à la limite peu importe. Reste à savoir ce qu’on peut faire et ne pas faire avec un iPhone dans une Tesla.

La seule chose qui permet à votre voiture et votre iPhone de communiquer pour le moment c’est la liaison Bluetooth. Une fois le jumelage effectué, on peut :

  • Passer des appels main libre.
  • Jouer de la musique en la contrôlant essentiellement depuis le téléphone. Depuis une MAJ récente, on peut quand même utiliser l’interface de la voiture pour consulter le contenu des listes de lecture et faire « précédent », « suivant », « play » et « stop ». C’est ultra limité mais bon, c’est déjà ça.
  • Afficher son agenda (et oui !).
  • TOUT NOUVEAU (depuis une MAJ de mi-décembre 2019): on peut lire et envoyer ses textos. Plus d’info ici: https://www.numerama.com/vroom/595504-les-voitures-tesla-peuvent-desormais-lire-les-sms.html

Et … c’est tout. On peut espérer un peu plus du jumelage Bluetooth dans l’avenir, mais pas garanti.

A noter que si on veut utiliser des fonctions plus avancées, une façon de faire qui ne consiste pas juste à prendre son iPhone dans la main avec Autopilot en route (même si c’est « mal », je parie que la majorité des gens font ça), est d’utiliser Siri. Siri permet notamment d’accéder à Plan en mode GPS, de contrôler assez finement sa musique stockée dans Apple music par exemple.