La Model 3 et le froid

La Batterie

La saison froide arrive en France, dans certaines régions plus que d’autres évidemment. Tout le monde s’est aperçu que les batteries se « déchargent » plus vite en hiver, c’est assez évident avec nos smartphones dont l’autonomie baisse énormément, surtout si la batterie n’est pas toute neuve.

En l’occurrence (je mets ma casquette d’ingénieur) ce n’est pas tout à fait exact. En fait c’est même l’exact opposé : une batterie se décharge MOINS vite quand il fait froid. L’énergie est en fait toujours stockée dans la batterie, mais la voiture ne peut pas y accéder tant que la batterie n’est pas réchauffée. C’est pour ça notamment que les Tesla sont équipées de chauffe-batteries qui permettent à la voiture de maintenir celles-ci à une température aussi bonne que possible. Pour info, alors que les Model S et X disposent de chauffe-batteries dédiés, la Model 3 utilise son moteur comme chauffage. Quoiqu’il en soit, si la voiture dépense de l’énergie à chauffer ses batteries, vous aurez compris que cette énergie ne sert pas à rouler, d’où un premier type de perte d’autonomie.

Un autre effet moins connu du froid est que les batteries se chargent également moins vite. D’ailleurs, le freinage par récupération sera limité ou désactivé lorsque la batterie est même modérément froide. Là encore, ça provoquera une perte d’autonomie puisque la puissance n’est pas récupérée tant que la batterie n’est pas à la bonne température.

D’où un premier conseil important : utilisez l’application pour allumer le chauffage de l’habitacle – qui chauffe aussi les batteries – pendant 30 à 60 minutes avant de partir. Ainsi, la voiture et la batterie seront chaudes dès le départ et ça limitera pas mal la perte d’autonomie. Une autre option est de programmer votre charge de batterie pour finir juste avant de partir, les batteries seront chaudes puisqu’elles sont réchauffées pour optimiser celle-ci.

Autres facteurs de perte d’autonomie

Cela semble dépendre de votre situation, de la température bien sûr mais probablement de votre style de conduite, si vous partez avec une voiture chaude (cf. point précédent). Certaines personnes parlent d’une réduction de 5 %, d’autres personnes de 30 % voire plus. 

Quelques points importants :

  • Les estimations de l’autonomie de votre Tesla ne tiennent PAS compte de la température, donc vous aurez tendance à faire des estimations optimistes. Soyez donc extrêmement prudents par temps froid sous peine de se retrouver en rade.
  • Les courts trajets accentuent la perte d’autonomie : si vos trajets sont courts et si la batterie est très froide, la batterie se réchauffera chaque fois que vous conduirez.
  • Le régénérateur lors du freinage peut être désactivé : vous devrez alors utiliser le frein, attention à la perte d’habitude !
  • Il arrive sur certains modèles que de la buée entre dans les logements des caméras qui permettent l’Autopilot. Ça peut s’expliquer par des différences importantes de température (en dessous de 16°C) entre le logement et l’extérieur. Un message d’alerte d’obstruction de camera et des effets secondaires peuvent se faire sentir. Tesla est au courant et essaie de résoudre ces problèmes mais pour l’instant pas de solution à part attendre que la condensation parte quand ça se réchauffe. Mettre la clim assez fort et éviter le mode recirculation devrait accélérer le processus, au prix d’un peu d’énergie.

Les autres conseils importants que j’ai pu glaner sur les sites webs :

  • Désactivez les essuie-glaces automatiques en hiver pour éviter de les endommager lorsqu’ils sont gelés.
  • Gardez le frein moteur en mode « bas » sur routes glissantes pour éviter les freinages et les dérapages imprévus.
  • Évitez de tenter le record d’accélération sur route glissante. Plus sérieusement, restez en mode confort.
  • Garez-vous dans un garage ou au pire dans un endroit couvert : ça parait évident, mais ça va mieux en le disant !